Un combat pour toi et les autres innocents

Obligation d’éthylotests dans les lieux de vente d’alcool repoussée de 3 mois, la colère des parents de Mélodie http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/obligation-d-ethylotests-dans-les-lieux-de-vente-d-alcool-repoussee-de-3-mois-la-colere-des-parents-de-melodie-2165629.html

Un dimanche comme les autres.

Ou presque, car il faut bien reconnaître que c’est un jour douloureux. Je suis devant ta petite sépulture, quel affreux mot, comme devant un abîme au fond duquel ma vie a plongé il y a bientôt 16 ans. Ais je pu ou voulu en sortir ? Non, sans doute, impossible de te quitter. Je reste entre cette terre que je n’aime plus et l’univers inconnu de l’après. Tu avais réparé mes blessures, toi, ma petite fille tant aimée. Je n’oublie pas ton frère, ton papa, ils sont mes raisons de rester ici. Mais ton absence fait tant souffrir..

Maman qui t’aime à l’infini.

Gentillesse

Ma petite chérie d’amour,

Je sais qu’en dépit du temps qui passe, personne ne t’oubliera jamais, et que tu accompagnes les pensées et peut être les rêves de tes amis avec une infinie douceur.

Quelqu’un a déposé un beau photophore rose au milieu de tes fleurs. Chaque geste de tendresse à ton égard, depuis ces longues années de douleur nous touchent infiniment.

Nous t’aimons tant ma chérie, notre pauvre existence se traîne si douloureusement sans toi.

J’essaie de ne pas penser pour moins souffrir, ne surtout pas penser à la joyeuse et magnifique jeune femme que tu serais aujourd’hui, si seulement nous pouvions nous réveiller de ce cauchemar, si seulement tu pouvais ouvrir la porte de notre maison et nous tomber dans les bras, j’en rêve, mais ce n’est qu’une illusion vaine.

Je t’aime ma poupinette, mon trésor.

Lieu maudit

Ma petite chérie, aujourd’hui papa et moi sommes allés sur le lieu du malheur, c’est douloureux, mais nous tenons à maintenir la mémoire de cette tragédie à travers cette plaque que nous avons fixée il y a 15 ans.Nous avons mis quelques fleurs .Chaque fois je m’y sens si mal, la nausée me vient, la colère, la stupeur toujours, comme si je n’avais pas intégré que cette horreur est arrivée, que cet imbécile a pu enlever ta vie si précieuse. Comment est on resté debout ? je ne sais pas, nous sommes là, c’est tout.Je t’aime à l’infini ma poupinette d’Amour.

Décembre, des cendres.

Les cendres de nos bonheurs volés, envolés, depuis longtemps.

Je ne compte pas les mois et les années, à quoi bon, notre vie s’est enfuie avec toi ma chérie. Nous vivons une époque un peu bizarre, les humains ne communiquent que pour se détruire, se faire du mal. Comme tu n’aimerais pas ça mon petit trésor ! Certains découvrent la solitude, l’enfermement;évidemment, ça ne change rien à notre survie, je regarde tout ce fatras avec indifférence. Je reconnais qu’égoïstement, l’absence de « fêtes » me vas bien, au moins je peux entrer dans un supermarché sans avoir la nausée vu que l’étalage de chocolats et guirlandes est discret cette année. N’empêche, on va encore bien en baver ce mois. Les souvenirs sont si beaux qu’ils nous déchirent le cœur. Elle était belle notre vie..

Je t’aime à l’infini ma chérie

Maman

Premier Noël de notre bébé