Les jours se suivent et….


Mon Trésor, mon Amour, ma fille chérie,
J’ai lu quelque part qu’écrire, c’est crier en silence…alors, je m’exprime…un peu…
L’été s’étire lentement, mais enfin il se termine. Les gens « normaux » disent qu’il a été moche, je ne sais pas, les étés se ressemblent tous depuis ton départ, tristes et sombres, alors…peu importe.
Peu importe le temps, je ressens toujours la même souffrance qui ne peut se décrire. Tout ce que je peux en dire, c’est qu’elle ne me laisse aucuns répits. J’ai le sentiment d’avoir perdu toute émotion pour toutes choses à la seconde ou j’ai compris que je t’avais perdue…mais ce manque d’émotion ne masque pas la torture qui harcèle mon cœur, mon corps et ma tête.
Je suis fatiguée de souffrir, mais je sais que la délivrance ne viendra qu’à l’heure du grand sommeil…
Je t’aime ma petite fille chérie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s