Fatigue


Ma chérie, mon Amour, depuis un certain temps, la fatigue m’envahit, le sommeil perturbé, les réveils en milieu de nuit ne me permettent même plus de rêver de toi.
Le corps qui souffre aussi,  manifestations physiques de la douleur psychique.
Malgré tout, je reste droite, parce qu’il serait indigne de tomber, de se plaindre…
Je revendique juste le droit de ne plus sourire et encore moins de rire, pitié, qu’on ne me demande pas de faire comme si ma vie était normale.
Comme j’ai besoin de toi ma chérie ! Ton absence est une torture !
Certains croient aux anges, au ciel ou à je ne sais quoi, pas moi, d’ailleurs, je n’aime pas ces termes rebattus.
 Si par bonheur tu existes ailleurs, ce n’est pas comme cela que je l’imagine.
Reviens dans mes rêves ma chérie, ouvre moi la porte qui nous sépare, je veux entendre  tes rires mon Amour.
Je t’aime à n’en plus finir.
Maman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s