De si jolies primevères…

Ma chérie, ma poupinette,

Les plans de primevères sauvages que tu avais prélevés dans un champ avec ton papy refleurissent chaque année, comme les petites pâquerettes.Depuis combien de temps sont elles là, chez nous, au fond du jardin ? au moins douze à quinze années.La nature est éternelle, elle refleurit inlassablement, se jouant des humains qui détruisent à tout va.

Ces fleurs, si fragiles en apparence, se révèlent plus solides que nos pauvres vies, car, alors que la vie a quitté ton petit corps depuis bientôt onze ans , elles se multiplient au fil des ans.

Nous ne sommes que de passage.

Souvent je dis aux « autres » que je suis devenue trop insensible pour pleurer, mais ce n’est pas vrai ma chérie, tu le sais bien toi, mon Amour de petite fille.

Maman qui t’aime à l’infini.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s