Un poème pour toi ma poupée 

« Tout crépuscule est double, aurore et soir.

Cette formidable chrysalide

que l’on appelle l’univers

tressaille éternellement de sentir

à la fois agoniser la chenille

et s’éveiller le papillon. »


                                                      Victor Hugo

            



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s