De ton petit papounet

Ma Princesse, aujourd’hui tu as 33 ans.

Ton absence est une torture de tous les jours, tes rires, tes bruits de pas, tes coups de gueule, la tornade et le rayon de soleil que tu es, me manquent, nous manquent. Que serait notre vie maintenant, tous les jours, à chaque instant, à chaque battement de cœur, cette interrogation me hante.
Ma petite chérie, je survis maintenant pour et grâce à ton frère et à ta maman. Le ressort de la vie est cassé.
Je veux, je veux, je veux à nouveau, comme dans mes souvenirs, t’entendre rire, parler, crier, te serrer dans mes bras et t’embrasser mais tout ceci est impossible maintenant et cette vie que l’on m’impose : c’est l’enfer !
Pour ne pas être complètement exclus de la société dans laquelle nous survivons, il nous faut faire semblant et c’est souvent difficile de prendre sur soit, de cacher cette envie de hurler, de pleurer. Pourquoi doit-on souffrir autant ???

Je t’Aime ma petite, ma Princesse et tu nous manques tant !

Mélodie dans l'arbre

Mélodie au lycée Renan de St Brieuc, sans doute en classe de 1ère ES

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s