Gentillesse

Ma petite chérie d’amour,

Je sais qu’en dépit du temps qui passe, personne ne t’oubliera jamais, et que tu accompagnes les pensées et peut être les rêves de tes amis avec une infinie douceur.

Quelqu’un a déposé un beau photophore rose au milieu de tes fleurs. Chaque geste de tendresse à ton égard, depuis ces longues années de douleur nous touchent infiniment.

Nous t’aimons tant ma chérie, notre pauvre existence se traîne si douloureusement sans toi.

J’essaie de ne pas penser pour moins souffrir, ne surtout pas penser à la joyeuse et magnifique jeune femme que tu serais aujourd’hui, si seulement nous pouvions nous réveiller de ce cauchemar, si seulement tu pouvais ouvrir la porte de notre maison et nous tomber dans les bras, j’en rêve, mais ce n’est qu’une illusion vaine.

Je t’aime ma poupinette, mon trésor.

Lieu maudit

Ma petite chérie, aujourd’hui papa et moi sommes allés sur le lieu du malheur, c’est douloureux, mais nous tenons à maintenir la mémoire de cette tragédie à travers cette plaque que nous avons fixée il y a 15 ans.Nous avons mis quelques fleurs .Chaque fois je m’y sens si mal, la nausée me vient, la colère, la stupeur toujours, comme si je n’avais pas intégré que cette horreur est arrivée, que cet imbécile a pu enlever ta vie si précieuse. Comment est on resté debout ? je ne sais pas, nous sommes là, c’est tout.Je t’aime à l’infini ma poupinette d’Amour.

Décembre, des cendres.

Les cendres de nos bonheurs volés, envolés, depuis longtemps.

Je ne compte pas les mois et les années, à quoi bon, notre vie s’est enfuie avec toi ma chérie. Nous vivons une époque un peu bizarre, les humains ne communiquent que pour se détruire, se faire du mal. Comme tu n’aimerais pas ça mon petit trésor ! Certains découvrent la solitude, l’enfermement;évidemment, ça ne change rien à notre survie, je regarde tout ce fatras avec indifférence. Je reconnais qu’égoïstement, l’absence de « fêtes » me vas bien, au moins je peux entrer dans un supermarché sans avoir la nausée vu que l’étalage de chocolats et guirlandes est discret cette année. N’empêche, on va encore bien en baver ce mois. Les souvenirs sont si beaux qu’ils nous déchirent le cœur. Elle était belle notre vie..

Je t’aime à l’infini ma chérie

Maman

Premier Noël de notre bébé

26 juin 1986

9H 40 le 2ème plus grand bonheur infini de ma vie, ma petite fille, mon Amour de bébé, presque 19 ans de bonheur ont suivi,  je ne la sublime pas, elle ne peut se définir,  elle était PARFAITE,  elle était tout, seuls ceux qui l’ont connue, à chaque âge de sa courte vie, comprendront ce que j’écris,  mon coeur et mon âme sont vides, je ne pense plus, je n’ai presque plus d’émotions,  la douleur a tout écrasé.Les psy ou autres chercheurs en sciences parlent de résilience,  c’est totalement erroné.On est résilient lorsqu’on a dépassé la douleur pour grandir et passer à une autre vie.La perte d’un enfant gèle le coeur pour l’anesthesier et accepter de vivre, c’est tout.

Mon bébé 1 an

Mois de douleurs

Cette galerie contient 1 photo.

Je continue d’espérer te revoir ma petite fille chérie. Les jours se suivent, c’est tout, pas d’avenir pour nous, pas d’espoirs, juste une attente.Nous nous sommes habitués à vivre sous le poids d’une souffrance sans fin, c’est atroce d’en être … Lire la suite

9 Mai..

Ma chérie, mon petit Amour,

Combien d’anniversaires sans toi ma poupée, on ne les compte pas, on fait comme si c’était un jour comme les autres, mais au fond, ton absence se fait encore plus sentir.

Cela me brise le coeur, je m’empêche de t’imaginer souhaiter un joyeux anniversaire à ton Papounnet, enfin j’essaie, mais je n’y parviens pas.Je sais que je vais tenter d’imaginer à chaque instant, la manière insolite que tu aurais eue de lui faire une surprise, et surtout de le serrer fort, tes petits bras autour de son cou.

Chaque jour papa ouvre les volets de ta chambre intacte, il garde ton petit cocon en vie, comme si tu allais peut être y revenir un jour.

On t’aime à l’infini mon Amour, notre princesse.

Un baiser pour Papounnet