Toi , notre perle, notre trésor.

Ma chérie, ma petite fille,
J’ai trouvé cet extrait par hasard, et il m’a semblé te correspondre, enfin, correspondre à ta philosophie de vie, à ton état d’esprit lorsque tu étais ici, vivante, tellement vivante.
Ton départ m’a ôté tout espoir, j’attends, quoi… je ne sais pas, mais j’attends…
Je n’aurais jamais pensé qu’il était possible d’errer ainsi sans but.
Tu sais ma chérie, ce monde est devenu fou, je crois que tu n’aimerais pas ce qui s’y passe, mais si tu étais près de nous, nous aurions le bonheur de tes commentaires, de tes colères, de tes révoltes aussi.
A vrai dire, tout ça m’est égal, ton absence a tout écrasé, tout masqué, le pire comme le meilleur.
Voici donc ces jolies phrases que tu aurais pu écrire :3a319eacc792fd4a32ff1a83af013d35

Je t’aime à l’infini ma poupinette, mon bébé.

Le quotidien sans toi…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mon béret rose

C’est aussi me trouver par hasard dans un magasin et me rendre compte que je n’y suis pas à ma place au milieu des clientes mères et filles « faisant les soldes ».
Alors je fuis très vite et me retrouve sans but au milieu des produits ménagers ou autres futilités, fuir les rayons vêtements, faire tout pour ne pas voir ce qui me fait souffrir, les images de notre vie d’avant.
Faire les boutiques avec toi ma chérie, j’adorais ça, des instants rien qu’a nous, j’étais si fière d’être accompagnée d’une jeune fille aussi rayonnante, MA FILLE ! Mon trésor.
Ça ne s’arrête jamais !
Je t’aime tant ma chérie.

Fin d’hiver, tristesse

Ma chérie, mon Amour,
En voyant cette image je t’ai imaginée dans la même position, de jolies pâquerettes dans les cheveux, le nez au vent, rêvassant à je ne sais quoi, comme tu savais si bien le faire.
Et aussi parce que voilà, comme je l’ai déjà écris, je vois se profiler un nouveau printemps qui va refleurir sans toi mon Amour de petite fille.
Les pâquerettes dont tu savais faire de jolis colliers sont encore là, bien rangées, je ne sais pas si les enfants aujourd’hui créent encore ces petites merveilles avec quelques fleurs. J’imagine que tu aurais sans doute montré aux tiens comment transformer avec poésie des feuilles et des fleurs.
Combien de printemps encore…je ne sais pas.Je sais juste que ça fait mal au delà de l’imaginable.
Je t’aime à l’infini ma poupinette.paquerettes

Une rose éphémère

Cette version exotique de ce titre figurait dans ton répertoire de musique ma petite chérie.Quand on pense que tu écoutais ceci, une terrible amertume m’envahit.

Cette musique, entr’ autres, t’a accompagnée dans ton dernier voyage, ma toute petite fille .Nous avons pu choisir de nombreuses musiques qui te correspondaient vu que dieu n’était pas présent, et pour cause, il n’aurait pas été le bienvenu, quand je vois ce qui se passe depuis plusieurs mois, je me demande ce que tu en penserai toi, de ces âneries de religions destructrices.

La situation est terrifiante, nous toujours ici, et toi, on ne sait pas ou.

« mais elle était de ce monde….

 

Lire la suite

26 juin

Mon BB, mon amour, mon petit ange,

Encore un 26 juin sans toi, situation cruelle .
Tu nous a donné tellement de joies, tu faisais partie de ces bébés sourires, de ces bébés toujours de bonne humeur.Ces bébés qu’on a envie de tenir toujours contre son cœur, et d’ailleurs , je ne m’en suis pas privée…
Aujourd’hui, nous sommes là, avec ce fardeau de souffrances , à se demander ce que tu ferais ce jour, surement une petite fête, puisque c’était dans ta nature chaleureuse.
Chaque année, le 26 juin, je mettais de coté le journal de ce jour, ces journaux sont rangés quelque part, dans le grenier, il y en a seulement 18…

Je t’aime à l’infini, ma petite fille chérie,

Maman

15 heures 44, derniers mots échangés sur MSN

Ceci est la dernière conversation que ma petite Mélodie a eu sur le net avec un ami de lycée.
Après ceci, son compte MSN s’est tu à jamais, il me reste l’historique d’une partie de ses 6 derniers mois de conversations.
Ce PC devant lequel elle aura passé tellement de temps à échanger avec ses amis.Des échanges de musique note ment, toutes sortes de musiques, qu’elle me faisait partager, comme…l’olivier.
Reste le silence , assourdissant à s’en taper la tête contre les murs.
Je t’aime à l’infini ma chérie.17 juin27

Néant moins 10 jours

Un nouvel extrait des petits mots échangés par ma petite fille chérie.Cliquer sur la date du 08 juin pour voir le texte.L’écriture en rose, c’est Mélodie bien sur.
Elle emploie l’expression  » bien préparée à Renan », exactement les mots que j’avais employé dans une discussion avec elle, autour d’un thé aux fruits rouges, dans la cuisine de notre maison.Étonnant comme chaque instant des derniers mois sont restés dans ma mémoire, alors que j’oublie au fur et à mesure les choses de notre vie depuis juillet 2005.Ma petite fille…

08 juin 2005

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA